Octobre : le mois rose de la prévention contre le cancer du sein

By 27 octobre 2020 juillet 11th, 2022 Articles - Publications

Octobre : le mois rose de la prévention contre le cancer du sein

Depuis maintenant 26 ans, Octobre Rose est la campagne annuelle internationale dédiée à sensibiliser au cancer du sein en général et à sa prévention en particulier, tout en récoltant des fonds pour la recherche. Pour cette 27ème édition, l’association Ruban Rose organise en France de nombreux évènements afin de faire connaître la maladie et de lutter activement contre.

Au cours de sa vie, une femme sur huit aura un cancer du sein. 59 000 cancers du sein sont dépistés chaque année, et malgré d’immenses progrès en matière de dépistage et de traitements depuis 30 ans, le cancer du sein est responsable de 12 000 décès par an, et est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes.

MaQuestionMedicale permet aux patientes d’être accompagnées lors de dépistage par l’autopalpation aux travers des gynécologues qui utilisent aujourd’hui des solutions de téléconsultation, ou encore par la télémédecine augmentée disponible en pharmacie.
Quelques rappels essentiels alors qu’octobre Rose touche bientôt à sa fin.

Cancer du sein : quels symptômes ?

Les symptômes sont variables d”une femme à l’autre, ainsi qu’en fonction du stade de la maladie.

  1. Une boule dans un sein : c’est le signe le plus courant.

Une masse irrégulière et dure, généralement non douloureuse, est décelée à la palpation.

  1. Des ganglions au niveau de l’aisselle : à nouveau de façon indolore, on retrouve une ou plusieurs boules dures à la palpation.
  2. Peau du sein et/ou du mamelon modifiée : rougeur, aspect de peau d’orange, rétraction, œdème.
  3. Aréole ou mamelon modifié : coloration différente, écoulement, rétraction.
  4. Forme des seins modifiée.
  5. Rougeur, œdème et chaleur doivent également vous alerter.

Le dépistage, quand et pour qui ?

 

Le dépistage est actuellement gratuit et systématique pour toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans : la pratique de ces mammographies a permis de réduire de 20% la mortalité par cancer du sein.
Il est néanmoins recommandé de consulter régulièrement un médecin gynécologue qui procédera à une palpation des seins dès la prise de contraception. L’hérédité étant un des facteurs prédictifs de l’apparition de la maladie, vous serez particulièrement suivie s’il y a des antécédents de cancer du sein dans votre famille.

Il existe également de rares cas de cancer du sein chez l’homme, ainsi que chez les femmes jeunes.
Quels que soient votre âge et vos éventuels facteurs de risque, prenez l’habitude une fois par mois – idéalement 2 à 3 jours après vos règles au moment où les tissus sont les plus relâchés -, de procéder à une autopalpation à la recherche des symptômes évoqués ci-dessus.

Les techniques de dépistage :

En dehors de la palpation mammaire, différents examens permettent le diagnostic :

  1. La mammographie
  2. L’échographie
  3. Le scanner ou l’lRM
  4. La cytoponction et la biopsie : une partie de la tumeur est examinée au microscope afin de poser le diagnostic de cancer et de déterminer le type de celui-ci

Rappelons que plus un cancer est détecté précocément, meilleur est son pronostic. Les dernières études démontrent que la téléconsultation permet de mieux prévenir les risques, avec un avis médical en ligne plus accessible. Vous pouvez dès aujourd’hui demander une téléconsultation avec un médecin  sur MaQuestionMedicale qui vous accompagnera au mieux.